French languageenglish language
  • thumbs1.jpg

    Monument

    Historic

  • thumbs2.jpg

    10 centuries

    Historics

  • thumbs3.jpg

    the Vessel

    of Cevennes

Antoine Deparcieux (1703-1768)

Né le le 28 octo­bre 1703 au mas du Clotet à Cessous (com­mune de Portes ; Gard). Pendant 10 ans il fré­quente l’école de Saint Florent tout en par­ti­ci­pant aux tra­vaux de la ferme.

En 1725, le désir de s’ins­truire l’amène à Lyon où il étudie pen­dant 5 ans au col­lège des Jésuites.

En 1730 il se rend à Paris pour accroî­tre ses savoirs en mathé­ma­ti­ques et en phy­si­que. Pour sub­sis­ter il se fait cons­truc­teur de cadrans solai­res.

Il invente :
la machine pour élever les eaux du châ­teau de Crécy
la pompe du châ­teau d’Arnouville
la presse pour la fabri­ca­tion du tabac

Il écrit et publie de nom­breux ouvra­ges :
1738 : Traité de tri­go­no­mé­trie rec­ti­li­gne et sphé­ri­que, (approuvé par l’Académie des scien­ces
1740 : Nouveau traité de tri­go­no­mé­trie, (avec table des sinus et loga­rith­mes)
1741 : Traité com­plet de Gnomonique,
1746 : Essai sur les pro­ba­bi­li­tés de la durée de la vie humaine, (l’un des plus célè­bres)
1747 : Mémoire sur la cour­bure des ondes.
1746 : Antoine DEPARCIEUX devient membre de l’Académie royale des scien­ces
vers 1765 : il est nommé Censeur Royal des livres.

Il était également :
biblio­thé­caire à l’Université de Strasbourg,
membre de l’aca­dé­mie des scien­ces de Paris, de Montpellier, de Lyon, d’Amiens, de Metz, de Berlin, de Stockholm.

Il meurt le 2 sep­tem­bre 1768.