langue françaiseenglish language
  • thumbs1.jpg

    Monument

    Historique

  • thumbs2.jpg

    10 siècles

    Historiques

  • thumbs3.jpg

    Le Vaisseau

    des Cevennes

Rempart

Rempart est une union de 170 asso­cia­tions loca­les œuvrant en faveur du patri­moine. Elle est née d’une idée simple : per­met­tre à tous ceux qui entre­pren­nent la sau­ve­garde d’un monu­ment ou par­ti­ci­pent à une opé­ra­tion déjà enga­gée, d’échanger leurs expé­rien­ces et de ren­for­cer leurs moyens d’action. Toutes agis­sent sui­vant les prin­ci­pes du béné­vo­lat.

L’Union REMPART nour­rit une double ambi­tion à l’égard du patri­moine : elle veut non seu­le­ment le sau­ve­gar­der et le res­tau­rer mais aussi le réu­ti­li­ser et l’animer.

En effet, une action de res­tau­ra­tion n’est com­plète que si elle intè­gre dans son projet une fina­lité pour son objet. Si bien res­tau­rés soient-ils, le bâti­ment, le site natu­rel ou archéo­lo­gi­que, retour­ne­ront vite à l’état anté­rieur de dégra­da­tion si une uti­li­sa­tion jus­ti­fiée et un accord avec la société actuelle ne sont pas trou­vés. Chaque projet est le fruit d’une col­la­bo­ra­tion entre d’une part l’asso­cia­tion locale membre de REMPART et d’autre part des par­te­nai­res locaux, la popu­la­tion, les pou­voirs publics… Il prend en compte l’envi­ron­ne­ment social, économique et cultu­rel local, ainsi que les moyens humains finan­ciers et tech­ni­ques dont l’asso­cia­tion locale peut dis­po­ser et, bien évidemment, les poten­tia­li­tés et l’iden­tité de l’édifice pris en charge.

Chacun des sites pris en charge par une asso­cia­tion REMPART est donc non seu­le­ment sau­ve­gardé ou res­tauré mais également réu­ti­lisé et animé dans le cadre d’un projet de déve­lop­pe­ment local : une ruine médié­vale devient un lieu de spec­ta­cle, une maison rurale un gîte d’étape, une ancienne blan­chis­se­rie indus­trielle un musée…

L’union Rempart est aujourd’hui, par le nombre de sites pris en charge et l’étendue de son champ d’inter­ven­tion, le pre­mier mou­ve­ment natio­nal, œuvrant de façon concrète et orga­ni­sée, pour la sau­ve­garde du patri­moine. Rempart est reconnu d’uti­lité publi­que depuis 1983, et agréée Jeunesse et Education popu­laire et béné­fice de l’agré­ment natio­nal d’asso­cia­tions éducatives com­plé­men­tai­res de l’ensei­gne­ment public.